Aujourd’hui, je dis « STOP »!

« Stop ». 

Voila ce que la vie est venue me souffler au creux de l’oreille. Quelle ironie! Il est temps de mettre fin à cette allure effrénée, qui, il y a plusieurs mois déjà avait connu le même sort. Me voici de retour, à l’aube de la première rétrogradation de Mercure en 2022-parfaite période astrale pour la non-communication-, avec l’envie de vous partager cette expérience. 

« La fin d’un cycle est proche, je suis entrain de clôturer ce cycle. ». Ce sont les mots qui me sont venus en regardant la date du jour soit le 12 janvier 2022. Ce cycle profond de transformation a été entamé il y a 3 ans déjà. Je souhaitais vous partager ce cheminement, à la fois pour vous informer et pour m’en libérer. 

 


Après des mois de latence et surtout de souffrance, je termine ma licence de droit. Premier STOP

Epuisement profond mental et physique, on est le 7 juin 2019. 

Trois longues années à maltraiter mon corps, ma mémoire, mes relations, mon âme, la vie m’offre enfin ce moment. Je m’octroie le droit de vivre, de prendre le temps pour faire les choses que j’aime, je peux ralentir le rythme. Je me torture -le mot est fort mais rétrospectivement c’est ce que je me faisais vivre-. Les bio-décodeurs diront que je n’ai pas de problème de thyroïde mais mes intestins prennent souvent pour leur grade. Plus de contraintes, plus d’horaires, plus de pression intérieure constante telle que « aujourd’hui j’ai appris seulement 12 pages, c’est pas assez, j’étais meilleure hier », je commence à re-vivre.

Ce plaisir ne fût que de courte durée quand j’ai annoncé à mon entourage (compréhensif pour la plupart) mon choix de partir, en voyage, vers l’inconnu pour essayer de me retrouver. J’étais inondée de peurs, de doutes, de pertes de repères mais il fallait que je sorte de ma zone de confort. Celle dans laquelle j’ai tendance à revenir quand tout vacille, celle qui alimente le cycle. Quelques affaires pour le grand froid, une bonne dose de courage, un ex compagnon en moins et me voila partie : direction la LAPONIE. Mon souffle de vie…  Mais patience, vous en saurez bientôt plus. 



Cependant, comme une expérience n’est vérité qu’au bout de plusieurs réalisations, prise par le tourbillon de la vie, je réitère. Septembre 2020, après plusieurs mois de souffle de vie, je rentre en France. Un seul objectif : économiser et tout préparer pour repartir. Aussitôt, l’acharnée du travail que je suis a tout mis en place pour aller au bout de ce projet (Fac de finnois, travail alimentaire à la banque avec le soutien de ma maman, mon site..). Seulement, inconsciemment, la spirale infernale était à nouveau lancée. Un jour de repos dans la semaine, un travail oppressant, une vie amoureuse à porter (je reviendrai dessus prochainement), un retour à la case départ et boum deuxième STOP

Burn-out, on est le 4 décembre 2020. 

Après de nombreux messages de mon corps, ignorés par mon mental, je me retrouve en arrêt de travail. Le verdict tombe : sciatique (ne plus avancer, être bloquée) et burn-out (KO total). Ayant la chance d’être bien entourée (parents, amis, corps médical), je me repose. Je re-trouve le temps de vivre, la créativité, l’étincelle de vie. Je dessine, lis, m’instruis, travaille sur moi, sur mon projet de site internet… J’éprouve moins de culpabilité à ne pas travailler tous les jours (merci les schémas familiaux destructeurs bien ancrés), le sourire revient lui aussi…

 

Reboostée et pleine d’espoir, je reprends le chemin de la « vie normale ». Un diplôme de finnois en poche (Mercurienne avec maison IX bien remplie), des noisettes sur mon compte en banque, des étoiles pleins les yeux et le coeur léger, je m’envole vers mon souffle de vie le 31 août 2021. Tout parait différent, comme si le temps s’était arrêté, comme si le stress du quotidien n’avait pas envahi cette immensité pure, comme si tout était possible. Je me réalise. Je travaille avec des animaux, je développe des compétences inconnues (couture, peinture), je prends mon temps.

Seulement, il me manquait des relations sociales et avec 0,1 habitant par kilomètre carré ce n’est pas étonnant. S’en suivirent des questionnements familiaux (douteux de la pérennité de ce projet), me poussant à chercher un « vrai travail ». Quelques coups de téléphone plus tard, j’étais embauchée dans une des plus grosses compagnies de tourisme de Laponie. Etre au contact de la nature, de nouvelles personnes, développer la confiance en moi, gérer mon hyper-perméabilité énergétique, tel était mon nouveau programme. 

Puis tout est allé très vite, trop vite que je me suis oubliée. 

86 heures de travail par semaine, peu de jours de repos, une fatigue profonde, un manque d’écoute, l’irritabilité des clients, voila ce dans quoi, presque 1 an après, j’étais retombée. Tout ça pourquoi ? Une sécurité ? Une zone de confort que je connais fort bien? Un accomplissement inconscient d’un schéma familial ? Une reproduction semi-consciente d’un cycle ? Inutile de laisser planer un suspens exaltant pour la suite. 


Le jeudi 6 janvier 2022, je suis placée en quarantaine car déclarée cas contact. Dernier STOP. 

Diagnostiquée positive au COVID 19, on est le 8 janvier 2022.

 

Soit 3 ans jour pour jour après le plus gros déclic de ma vie, ce virus pointe ma transformation et me donne les outils pour être adaptée. STOP à l’auto sabotage, STOP à l’oubli de soi, STOP aux peurs des autres dans ma propre réalité, STOP aux jugements/idées de l’autre, STOP à cette vie qui va trop vite, STOP à ce que je suis prête à accepter mais qui ne me convient pas, STOP à cette zone de « con-fort » (ce fort de con oui!) dans laquelle je stagne, STOP à ce manque d’amour et d’estime de moi-même, STOP à cette vie qui n’est pas à la hauteur de qui je suis. 


BONJOUR A CE NOUVEAU CHAPITRE que je me sens prête à ouvrir. 


Je me fais la promesse que, même en cas de doutes, de faiblesses, je ne me négligerai plus jamais, je ne me ferai plus passer au dernier plan et j’honorerai, chaque jour de ma vie un peu plus, la merveilleuse âme que je suis. 


                                                                                                                     Margaux 

Partager cet article

Vous aimerez aussi...

Recevez mes articles qui pourront vous aider
dans votre cheminement

Margaux Thomas
Margaux Thomas

Porte parole d’un nouveau souffle de vie, je serai ravie de vous accompagner dans votre éveil. Conseillère en bio-décodage et globe-trotteuse, je recense dans mon blog les différentes manières de prendre soin de soi aux quatre coins du monde.

Faisons connaissance
Margaux Thomas
Margaux Thomas

Porte parole d’un nouveau souffle de vie, je serai ravie de vous accompagner dans votre éveil. Conseillère en bio-décodage et globe-trotteuse, je recense dans mon blog les différentes manières de prendre soin de soi aux quatre coins du monde.

Faisons connaissance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.